Concerts

Tempesta di dolcezza

Francesco Rognoni, un virtuose à la cour de Milan

Pour ce programme, les membres de L’Escadron volant de la Reine vous proposent d’explorer l’univers fascinant de Francesco Rognoni (c.1550-c.1620). Ce maître de chapelle milanais était un virtuose de la flûte et du violon et il a notamment publié en 1620 un ouvrage qui suscite encore de nos jours, enthousiasme et étonnement, la Selva di varii passaggi. Dans ce recueil, incontournable lorsque l’on veut aborder la musique italienne de cette époque, Rognoni y parle de technique vocale et instrumentale mais également des différentes manières de faire des passaggi, que l’on nomme un peu moins poétiquement en français : diminutions. Il s’agit là d’un art à part entière qui a perduré plus de cent ans et qui a grandement contribué à l’essor de la musique instrumentale et de sa virtuosité.
Ces « passages » sont tous les chemins qui permettent d’aller d’une note à une autre, et lorsque la géographie est imaginée par un esprit particulièrement fertile comme celui de Rognoni, on ne reste pas longtemps sur terre, et c’est alors toute la voile lactée qui s’ouvre à nos oreilles. Comme la plupart de ses contemporains, il avait une grande estime pour les motets de son aîné, Giovanni da Palestrina (c.1525-1594), maître de Chapelle à Saint Pierre de Rome et compositeur qui fait encore actuellement référence en matière de musique polyphonique. Cet écrin doré est le point de départ rêvé pour une musique débordant d’inventivité et de suavité.

Jean Chardavoine (1538-c.1580)

  • Une jeune fillette

Francesco Rognoni (c.1560-c.1625)

  • Pulchra es, amica mea
  • Io son ferito

Claudio Monteverdi (1567-1643)

  • Et e pur dunque vero
  • Voglio di vita uscir
  • Quel sguardo sdegnosetto

Giacomo Frescobaldi (1583-1643)

  • Cosi mi disprezzate
  • Dunque dovro
  • Se l'aura spira
  • Cento partite sopra passacagli

Ascanio Mayone (c.1570-1627)

  • Ricercar pour harpe

Luzzasco Luzzaschi (c.1545-1607)

  • O Primavera
  • Ch'io non t'ami
  • Strai pungente d'Amor

Domenico Mazzocchi (1592-1665)

  • La Maddalena ricorre alle lagrime
Interprètes

Olivier Messiaen (1908-1992)

Quatuor pour la fin du temps pour violon, clarinette, violoncelle et piano (1940)

Ludwig van Beethoven (1770-1827)

Trio pour violon, violoncelle et piano n° 5 Les Esprits opus 70 n° 1

Interprètes

Gabriel Fauré (1845-1924)

Impromptu n° 6 pour piano opus 86

Claude Debussy (1862-1918)

L'Isle joyeuse pour piano (1904)

Charles Gounod (1818-1893)

Le soir pour voix et piano (1860)

Pauline Viardot (1821-1910)

Hai Luli pour voix et piano (1880)

Georges Bizet (1838-1875)

Adieux de l'hôtesse arabe pour voix et piano (1867)

Francis Poulenc (1899-1963)

Les Chemins de l'amour pour voix et piano (1940)

Ernest Chausson (1855-1899)

Chanson perpétuelle pour voix, quatuor à cordes et piano (1898)

Leoš Janáček (1854-1928)

Quatuor à cordes n° 2 Lettres intimes (1928)

Antonín Dvořák (1841-1904)

Trois danses slaves à quatre mains opus 46

Interprètes

Bohuslav Martinů (1890-1959)

Trois madrigaux pour violon et alto H.313 (1947)

Ludwig van Beethoven (1770-1827)

Trio pour violon, alto et violoncelle opus 9 n° 1

Johannes Brahms (1833-1897)

Quatuor pour piano et cordes n° 2 opus 26

Interprètes

Les artistes du festival 2020

Dans la presse

  • "Les retrouvailles des musiciens avec une cité qu’ils connaissent depuis quatre ans sont toujours chaleureuses." Lire la suite
    image Ouest France (21/07/2018)
  • « Le public a été saisi dans un moment hors du temps dés les premières notes chantées par la mezzo-soprano Ambroisine Lire la suite
    image Le Télégramme (17/07/2018)
  • 1
  • 2